Création d’une zone bleue autour de la cathédrale

Le site de la cathédrale (l’édifice et son pourtour) constitue le lieu historique le plus visité de Dol de Bretagne. De plus, la présence sur ce site de l’Office de Tourisme draine énormément de visiteurs. Pourtant, malgré l’existence de plus de 150 places de stationnement dans ce secteur, force est de constater qu’il est souvent très difficile de trouver une place libre, notamment durant la période scolaire.

C’est la raison pour laquelle le Conseil Municipal a décidé dans sa séance du 5 mai 2017 d’étendre à ce quartier la zone de stationnement à durée réglementée (communément appelée zone bleue). L’objectif étant d’offrir aux visiteurs de passage dans notre cité, des stationnements à proximité immédiate de la cathédrale et de l’Office de Tourisme.

Cette nouvelle zone comprend la place de la Cathédrale, la place de la Trésorerie, la rue du Chanoine Boursier, la rue des Ecoles, la cour de l’espace Nominoë, la rue Yves Esteve et l’allée du Roi Judwal.

Ainsi, du lundi au vendredi (hormis les jours fériés), à l’intérieur de la totalité de la zone bleue, il est interdit entre 9h et 12h et entre 14h et 18h, de laisser stationner un véhicule pendant une durée supérieure à deux heures.

Il est important de rappeler que             tout conducteur qui laisse son véhicule en stationnement est tenu d’utiliser un dispositif de contrôle de la durée du stationnement. Celui-ci doit être conforme au modèle type de l’arrêté ci-dessus. Ce dispositif, couramment appelé « disque », doit être apposé en évidence sur la face interne du pare-brise du véhicule en stationnement. Il doit faire apparaître l’heure d’arrivée de manière à ce que cette indication puisse être vue distinctement par un observateur placé devant le véhicule.

Le défaut d’apposition du disque ou le dépassement d’horaire constituent une infraction prévue et réprimée conformément à l’article R. 417-3 du Code de la Route.

Est assimilé à un défaut d’apposition du disque, le fait de porter sur celui-ci des indications horaires inexactes ou de modifier ces indications alors que le véhicule n’a pas été remis en circulation.

Il en est de même de tout déplacement de véhicule qui, en raison notamment de la faible distance séparant les deux points de stationnement et de la brièveté du temps écoulé entre le départ du premier point de stationnement et l’arrivée sur le second, apparaîtra comme ayant pour unique motif de permettre au conducteur d’éluder les dispositions relatives à la réglementation du stationnement.